• lesmotsmamuse

Ras-le-bol !

Mis à jour : mai 19

(publié pour la 1re fois, le 16 mai 2020, sur Facebook Les mots... ma muse – écrivain public)


On ne me demande pas mon avis et c'est pour cela que je vais le donner quand même. Si cela vous ennuie, passez votre chemin ou attendez ma prochaine vidéo de chat (vous pouvez attendre longtemps, mais sait-on jamais).


À nouveau, je viens de voir cette image dans mon fil. À nouveau, la colère me gagne. Le plus souvent, je ne dis rien... Pas aujourd'hui !


Personnellement, j'ai bénéficié du RSA pendant près de deux ans. Selon le nombre d'heures effectuées dans le mois, c'est-à-dire, puisque je suis à mon compte, rapportées à ce que je réussissais à facturer peu ou prou, je percevais un RSA complet ou un complément. Ce n'est pas donné sans contrepartie, j'ai dû rencontrer une conseillère régulièrement qui essayait de m'apprendre la vie... de m'expliquer comment trouver du boulot (même s'il n'y en a pas... Ah si ! j'aurais pu embaucher tous les jours dans l'usine de recyclage du coin... j'aurais peut-être fini par y aller si je n'avais pas réussi à trouver quelque chose où m'épanouir – je voulais être écrivain public, faut être bête !). Évidemment, quand on est au RSA, on devient idiot, on ne sait plus traverser la rue et ça voudrait s'acheter un costard, en plus !


Eh bien, je suis fatiguée des gens qui auraient préféré me voir perdre mon logement, ne pas pouvoir nourrir mon enfant... j'en passe, pour leur sacro-saint besoin que l'autre ait toujours un peu moins qu'eux. Si vous croyez que les comptes publics vont être déséquilibrés à cause de moi et des potes de galère que j'ai croisés à ce moment-là, il y a vraiment fort à parier que vous ne connaissez pas grand-chose au budget de l'État voire à la galère, quoi que vous disiez.


Oui ! Oui, l'État doit soutenir ceux qui « ne sont rien » contre les coups du sort parce qu'on ne sait pas si un jour... ce ne sera pas nous-mêmes qui en aurons besoin. Je ne sais plus qui disait qu'une chaîne n'a que la force de son maillon le plus faible. C'est clair ou vous avez besoin de relire la phrase ?


Dans mes permanences, je croise beaucoup de personnes au RSA, ce ne sont pas des fainéantes, et chaque situation est différente (Mme M. élève seule quatre enfants, travaille quand elle le peut, mais doit-elle travailler plus et payer la garderie ou attendre que le dernier soit plus grand ? M. Y a eu un accident au travail qu'il n'a pas pu faire reconnaître comme un accident du travail, il ne peut plus exercer son métier d'ouvrier sur les chantiers... doit-on le laisser crever en attendant la réponse de la MDPH ou lui donne-t-on la possibilité de manger dans le laps de temps ?...). Pas une seule et unique situation, pas un seul et unique profil.


Cette aide permet tout juste de sortir la tête de l'eau en buvant la tasse très souvent quand même. Alors, oui à une aide supplémentaire, en ces temps où une crise sanitaire s'ajoute à celle que nous vivons d'ordinaire. Je préfère largement que les impôts que j'ai plaisir à payer quand ils me paraissent justifiés aillent soutenir tous ces gens que je côtoie plutôt qu'Air France. Mais c'est un autre débat.


J'en aurais tant à dire, mais vous n'entendriez pas. J'espère seulement que quitte à vouloir dénier leur droit de vivre à certains, vous n'essayez pas de bénéficier de quelques-unes des aides existantes, hein !? Je ne sais pas... prime d'activité, Paje, ARS, ASF, bourse de collège et lycée, prime de Noël, aide juridictionnelle, Arpe, Arce, AEEH, APL, ALS, prêts à l’accession, aides à la rénovation énergétique, abattement divers et variés, aide pour changer de voiture..., car ce ne serait pas joli joli. Ce serait même honteux.


Pardon pour le pavé, fallait que ça sorte. Ras-le-bol !


#chacunpoursagueule #mentalitétousàdroite #solidaritéenberne



+

Peut-être aurez-vous envie de faire connaissance avec les fantômes de la République, dans un texte publié ►► ici ◄◄ et sur le site du réseau EPSO http://lereseauepso.com/les-fantomes-de-la-republique/


► le 17 mai 2020

Les mots... ma muse

- ZL Marie-Véronique -

HORAIRES

Lundi - samedi 9 h 30 - 19 h 30

T : 06 95 18 98 48

Intervention

​Cergy-Pontoise

Val d'Oise / Vexin

Paris - Île-de-France ouest

et...

À distance : partout dans le monde

Les mots... ma muse

entreprise autonome au sein de

- PORT PARALLÈLE – SCOP SA -
Coopérative d’Activités et d’Emploi

70, rue Amelot

75011 Paris
RCS PARIS : 492 196 209

© 2017-2023 le site Les mots... ma muse est hébergé par Wix